Réenchanter l’école

Réenchanter l’école

Depuis 2015, chaque rentrée scolaire nous prenons connaissance d’une date fixée au niveau national. Une date qui aura un impact dans chaque diocèse par le biais de l’enseignement catholique celle de la semaine du réenchantement.

Comme depuis quelques années, le thème réenchanter l’école est décomposé pour pouvoir vivre cette semaine d’une façon plus précise. Cette année c’est la responsabilité en partage. Il reste donc à chaque établissement de réfléchir à ce qui sera mis en place pour se l’approprier, le vivre et l’utiliser comme base au changement, à de l’amélioration dans la vie de l’établissement au réenchantement.
Du 4 au 8 février, l’enseignement catholique vivra donc une semaine pleine d’évènements. Jehanne des lys y est sensibilisée et souhaite naturellement s’associer à cet évènement.C’est ainsi que débute la réflexion.

Responsabilité en partage ? Difficile de réfléchir à l’organisation d’une journée avec des enfants de 3 à 10 ans sur ce thème. Mais nous allions arriver.
Rien ne nous empêche de nous inspirer des idées et actions suscitées par le site de l’enseignement catholique : https://enseignement-catholique.fr/reenchanter-l-ecole-ec/

S’organiser

Pour commencer, il fallait choisir la journée où nous allions vivre ce réenchantement. Ensuite, quelles actions dédiées à la réflexion nous allions mettre en place, par classe pour les vivre au sein de l’école. Sachant que la DDEC a décidé de placer la journée de présentation du texte de référence des établissements sous tutelle diocèse le vendredi 8 février, l’établissement a donc choisi le mercredi de la même semaine comme journée principale pour nos actions.

Les actions ont été réfléchies et décidées au cours d’un conseil de cycle. Responsabilité en partage, 2 mots compliqués mais associés, auxquels il faut donner du sens pour pouvoir présenter aux élèves notre projet et réussir à le vivre ensemble dans une unité que représente l’école. Sans réellement le soutien de guide ou du site, nous avons décidé de rester concentré sur le mot partage qui se retrouve dans les valeurs de la coopération. Une idée :se répartir les lettres du mot PARTAGE. 7 classes, 7 lettres. A chacun d’associer une lettre à un mot, ce mot étant l’action qui sera vécu.

Vient donc le temps de la recherche personnelle pour l’enseignant qui doit monter son projet. Quoi ? Comment ? Quels outils ?

Se préparer

Les vacances de Noel sont finies et l’émulation commence. Comment allons-nous vivre cette semaine au sein de l’établissement ? Comment faire participer toute l’équipe éducative ? du président d’OGEC, au personnel de cantine en passant par les enseignants, les élèves, les parents et les secrétaires ?

Une idée, idéaliste vient en tête. Prévoir un temps d’échange permettant à chaque groupe de l’établissement (Personnel OGEC, Parents, Elèves, Enseignants) de s’exprimer sur comment partager la responsabilité ? Est-ce possible ? Quel degré de responsabilité pour chacun ? Est-ce possible d’associer coopération et réenchantement ? Comment le faire et avec quelles activités ?

Devant autant de questions, l’administration s’est chargée de réfléchir à l’aspect unificateur de la journée à vivre. Ainsi, hormis les affiches placées dès la rentrée scolaire. Nous avons décidé de proposer durant toute la semaine

  • Des rébus sur le thème de l’action
  • Utiliser le tableau de la cour pour présenter la fête du jour et l’associer avec une phrase agréable
  • Décorer les locaux avec des phrases stimulantes et positives adaptées aux enfants de primaire
  • Mettre en place une urne pour que les adultes puissent s’exprimer en répondant à des questions relatives à la responsabilité en partage

 

Vivre le moment

La journée commence en groupe école, quand la directrice, le matin du mercredi 6 février, accueille les élèves par un petit mot d’introduction de la journée. La matinée se vit de façon plutôt classique en classe surtout en primaire car les maternelles s’affairent sachant que l’après-midi certain d’entre eux ont un temps de sieste. Durant cette matinée, les élèves de CP passent dans chaque classe pour partager l’idée : « à plusieurs on peut réaliser de grandes et belles choses ». Chaque élève reçoit une bande de papier colorépour confectionner la guirlande de sa classe.

Mises bout à bout, elles feront la guirlande de l’école. Ils annoncent ainsi le projet de la journée. Ils indiquent ainsi à chaque classe que nous nous réunirons au cours de l’après-midi. Ce passage génère chez nombre d’élèves une joie, une envie de faire avancer le temps et une envie de s’investir dans le projet de classe.

P comme Pop Cake – les élèves de CE2auront préparé ensemble la recette dans l’objectif que l’ensemble des membres de l’école puissent y goûter.
A comme Abécédaire– les élèves de la GS/CP ont préparé un abécédaire et ont demandé aux autres classes de s’y associer en ajoutant des mots autour du partage dans cet ouvrage.
R comme Rassembler– les élèves de CE1 présenteront une affiche, un recueil qui rassemble les bonnes nouvelles qu’ils ont envie de partager avec les élèves de l’école.
T comme Tout est bon comme– les élèves de PS/MS prépareront la recette de gaufres dans l’objectif que l’ensemble des membres de l’école puissent les manger. Les gaufres étaient en forme de cœur.
A comme Ambiance – les élèves de CP ont multiplié les actions pour cette journée. Ils ont sollicité chaque classe pour confectionner la guirlande colorée pour décorer la cour. Ils ont également préparé un chant et une petite chorégraphie que l’ensemble de l’école a pu reprendre en chœur.
G comme Gentillesse – les élèves de CM2 ont confectionné pour chaque élève de l’école une cocotte en papier ( salière ou pouet pouet). Dans cette cocotte qu’il va falloir apprendre à manipuler, se trouvent des mots gentils, agréables ou de beaux dessins pour les plus jeunes.
E comme Ecole– les élèves de CM1 confectionnent une œuvre autour du mot école qui participe à la décoration de la cour.

Et cela se termine par la présentation, dans la cour principale par les élèves, de l’ensemble des actions, dans l’ordre précité. La guirlande s’agrandit. Tout le monde peut avoir la parole et peu à peu chacun sent l’association des actions.

A l’issue de cette présentation, les mets sont distribués et dégustés, ils étaient délicieux.

Et pour ne pas se quitter ainsi, pour continuer sur une note positive et dynamique, les CP ont repris leur chant. Alors, chacun, debout dans la cour a pu chanter et danser avec eux. « Toi plus moi…… »